Géographie de Cuba

Carte Cuba

Publié le : 08 avril 20153 mins de lecture

Il n’y a rien de tel qu’un voyage à l’île Crocodile aux plages étalant des kilomètres de sable blanc et aux forêts tropicales hautes en couleurs. L’architecture édifiée au cours des siècles, ajoutés à la perpétuelle joie de vivre des cubains sont des ingrédients qui font de ce pays une destination privilégiée.

Cette île mesure peu ou prou 1250 km de la tête à la queue et à peine 200 km dans sa plus grande largeur. Sa superficie de 109 980 km2 est de trois fois celle de la Belgique.

Sachant que Cuba n’est pas uniquement une île, mais une série d’îles, outre la principale, s’ajoutent l’île de la Jeunesse (isla de la Juventud), ainsi qu’une multitude d’îlots appelés cayos, de sable fin et d’eau turquoise : cayo Largo, cayo Coco, cayo Levisa…

L’île principale se compose de deux zones: l’Ouest (Occidente) et l’Est, communément appelé Oriente. N’oublions pas le Centre, où l’on trouve une agglomération de villes importantes à Cuba.

A l’échelle administrative, le pays est divisé en 15 provinces à partir du moment où l’ancienne province de La Havane (Habana Campo) a été découpée en deux nouvelles entités, Artemisa et Mayabeque. Hormis les côtes et les chaînes montagneuses telles que les sierras, dont la fameuse sierra Maestra, à l’ouest de Santiago , le paysage cubain est particulièrement plat. En savoir plus sur la géographie de Cuba avec Wikipédia.

Plan de l’article

Respect de la nature à Cuba

La protection de l’environnement et l’écologie sont de mise pour les Cubains, c’est pourquoi ils ont pris le soin de protéger certaines régions de l’île. Ainsi, une attention particulière à été portée par rapport à la construction des routes goudronnées qui fendent la mer afin de permettre l’accès aux cayos, tout en respectant l’écosystème. De grands travaux ont été également entrepris dans le but d’assainir la baie et le port de La Havane.

Un projet de reboisement a été consacré pour la région de la sierra del Rosario, à l’ouest de l’île, dès 1968. C’est pourquoi, elle dispose d’une forêt de 6 millions d’arbres, paradis des oiseaux et de quelques randonneurs.

Outre la protection de l’environnement, les cubains ont accordé tant d’importance au tourisme écologique, dans la sierra del Rosario, les péninsules de Guanahacabibes ou de Zapata, la sierra Maestra, l’Escambray, la région de Baracoa et du parc naturel Humboldt. Ces avantages font de Cuba une ville de charme, digne d’être une destination de vacances inoubliables.

Plan du site