Musique cubaine Timba, mambo, rumba et cha-cha-cha

Timba mambo rumba cha-cha-cha

Publié le : 02 février 20224 mins de lecture

Cuba est un pays dotée d’une culture riche et diversifiée grâce à son emplacement stratégique. Sa population réunie à l’origine par les vents alizés des quatre coins du monde est derrière cette richesse et vivacité. En effet, les coutumes des peuples taïnos, espagnols, africains, français, asiatiques et anglais se sont enracinées sur l’île de Cuba pour créer une mosaïque de cultures, digne d’être découverte avec attention par les touristes et explorateurs.

La richesse culturelle de cuba

L’emplacement central de cette île des Caraïbes est un atout majeur qui lui a permis d’attirer une masse d’immigrants dont l’influence se révèle dans les arts visuels, l’architecture, la littérature, la danse, la musique, ainsi que le sport et le traditionnel café cubain. Si L’art cubain est grand avec ses importantes galeries locales et mondiales, l’architecture est pour ainsi dire l’un des joyaux historiques dont le charme séduit le plus grand nombre de visiteurs. Ce pays regorge aussi de musées environ 256 situés aux quatre coins de Cuba.

Les écrivains cubains ont contribué à leur tour à donner forme à la littérature des Caraïbes d’expression latine. La musique et la danse cubaines sont des arts reconnues et appréciés de par le monde. Cuba est par ailleurs un de ces pays où l’on peut assister à tous les spectacles passionnants de musique classique ou moderne ou pratiquer son sport préféré telle une partie de baseball.

Cuba est pourvue d’une centaine de galeries d’art, environ 70 théâtres, 120 maisons d’édition, 354 bibliothèques publiques, 315 centres communautaires, 46 écoles des beaux-arts ainsi qu’une école internationale de cinéma.

La musique

La musique de Cuba doit sa consistance et son charme à son héritage colonial espagnol ainsi que son héritage africain. Ceci lui a permis de disposer d’une multitude de nouveaux genres musicaux. Voila pourquoi le rythme est aussi énergique que vibrant, dédié à la danse et aux festivités.

Rumba

La rumba a émergé à la fin du XIX è siècle d’abord dans la ville portuaire de Matanzas. Elle combine des rythmes flamboyants et endiablés de tambours congolais avec les chants-flamenco. Ce style s’est imposé comme étant un genre musical d’inspiration afro-cubaine.

Les rythmes de la rumba ont contribué à la création de trois styles de danse complètement différents :

  • La Yambú, la plus ancienne et la plus lente, mais rarement jouée de nos jours;
  • la Guaguancó, une danse de séduction qui se fait en couple
  • et la Columbia, la plus rapide et la plus athlétique, effectuée par un danseur mâle.

Cha-Cha-Chá

Le cha-cha-chá n’est autre qu’une variation du mambo, un genre musical connu initialement sous le nom de mambo-rumba. Ce nom provient du son produit par le frottement des pieds des danseurs sur le sol, sur trois battements successifs : cha-cha-chá.

Timba

La Timba est un genre qui fusionne des éléments de rock, funk, hip-hop, rap, jazz, son, rumba et même de nueva trova, dans une explosion de son. Ses rythmes font vibrer les visiteurs dans les soirées disco. La danse qui s’y rapporte est intuitive et passionnante et elle est connue sous le nom de casino.

Mambo

C’est un genre de résonance africaine, dérivé du danzón, une danse d’inspiration européenne. Le nom de ce style vient du titre d’une composition d’Orestes Lopez de 1938. Son rythme énergique est inspiré des grands orchestres de jazz des années 1940. Personne n’est capable de danser le mambo comme les Cubains, mais cela n’empêche qu’il pourrait amuser les visiteurs.

Nous vous recommandons : Où apprendre à danser la salsa cubaine à Paris ?

Plan du site